Élevage: Des plantes pour protéger et soigner

Les plantes pour protéger et soigner!

La phytothérapie (soin par les plantes) pour protéger et soigner mes poulettes.

Prévention de la coccidiose

C’est une maladie parasitaire qui affecte le transit de la poule, les coccidies pompent les minéraux et se multiplient très vite, la poule maigrit;
cette maladie est mortelle : ajoutez du vinaigre de cidre dans l’eau de boisson ou de l’argile (concassée ou en poudre, kaolin) dans l’alimentation

Prévention des poux:

Préparez un mélange d’eau et de savon noir dans un vaporisateur et aspergez-en les zones sensibles (pondoir, perchoir, poulailler).

Prévention des poux rouges:

Ils sont actifs la nuit et se développent au contact des fientes, il est recommandé de les enlever très fréquemment et de maintenir une litière propre pour éviter la prolifération des poux rouges
Boostez la forme de vos poules: donnez en prévention (ou lorsque la ponte diminue) 1 fois par mois des feuilles d’orties à vos poules. Coupez les orties grossièrement (elles ne s’attaqueront pas à des orties sur pieds!), elles mangeront les feuilles.

Vermifugez vos poules en ajoutant de l’ail mixé à leur alimentation
Evitez « le picage »: les poules se piquent au niveau du cou, signe de carence en vitamine B, elles peuvent s’écorcher et la vue du sang les rend complètement chèvres!

Pour prévenir cette carence en vitamibe B, donnez de la levure de bière ou du bicarbonate de soude dans l’eau ou l’alimentation
L’aromathérapie (soin par les huiles essentielles) pour bichonner vos poules.

En cas de respiration difficile (présence importante de vers dans l’organisme par exemple):
faites un mélange d’huiles essentielles de girofle, d’eucalyptus radié et de niaouli dans une solution huileuse et vaporisez ce mélange sur les plumes de vos volatiles. Les coqs en auront le souffle coupé mais…plus elles!

En cas de bronchite (la poule a l’air de tousser et ses œufs sont irréguliers): Mettez quelques gouttes d’huiles essentielles de thym dans une solution huileuse et vaporisez sur les plumes (j’utilise principalement le thym en infusion pour soigner mes poules ou en prévention pendant l’hiver, il ne s’agit plus d’aromathérapie mais de phytothérapie.

Dans ce cas la phytothérapie est plus simple à utiliser-l’infusion de thym est servie en boisson- et elle est très efficace. J’utilise moi-même cette infusion en prévention des maux de l’hiver…

En cas de stress (avant ou après un transfert par exemple): on peut mettre quelques gouttes d’huile essentielle de lavande dans le poulailler…effet zen garanti et c’est du bio en plus!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *